UN PEU D’HISTOIRE

Le salon Desfossé est né en 1895, rue Lavoisier. En 1920, il déménage rue Saint-Honoré avant de s’établir rue Matignon. Les frères Desfossé l’ont dirigé jusqu’au début des années cinquante, la famille Dux a pris la relève, suivie par Michel Grémillon en 1960, David de Rothschild en 1975 et Guillaume Sénéchal de 1985 à 2016.

 

Il devient presque aussitôt une adresse incontournable pour les mondes de la mode, du cinéma, des affaires, de la politique et de la vie parisienne. Cette tradition, qui se poursuit aujourd’hui, est née à la Belle Epoque, s’est poursuivie pendant les années folles et celles qui ont précédé, et suivi la seconde guerre mondiale.

 

Sur la longue liste de ceux qui, un jour ou l’autre, sont venus se faire coiffer, ou raser chez Desfossé figurent, entre autres Henri Salvador, Jean Marais, Marlon Brando, Jean Cocteau, Paul Meurisse, Tino Rossi, Jean-Pierre Aumont, Maurice Druon, Michel SImon, Marcel Achard, Valery Giscard d’Estaing, David de Rothschild, Maurice Druon, Bernard Kouchner, Raymond Devos, Charles Aznavour, Bruce Willis, François Busnel, Thierry Ardisson, Jean-Pierre Elkabach…

1925 est l’année ou furent remisées au magasin des accessoires toutes les techniques fin de siècle. Le salon prit alors un essor considérable, étendant son activité à la coiffure masculine, aux perruques, postiches à la parfumerie, à tout ce qui, de près ou de loin, touchait l’univers capillaire.

 

Dans les années 50, le salon justifia sa réputation de modernisme en lançant, avec succès, la coupe au rasoir, reprise dans le monde entier. Jusqu’alors, les chevelures masculines étaient taillées et effilées aux ciseaux à désépaissir. De nombreuses célébrités de passage à Paris vinrent offrir leur tête aux rasoirs affûtés des maestros de la coupe. Gary Cooper, Clarck Gable, Antenor Patino, Marlon Brando adoptent la fameuse coupe. C’est chez Defossé que Jean Cocteau bouclait sa toison de pâtre, que Michel Simon sacrifia sa barbe pour jouer « Fric-Frac », que Yul Brynner se fit raser le crâne et que Jean Marais vint éclaircir ses racines. Desfossé devient le coiffeur attitré de Gerard Phillipe comme il sera plus celui de François Périer, de Peter Ustinov et d’Homar Sharif. David Niven n’aurait pas imaginé entretenir ailleurs ses célèbres moustaches…

 

Aujourd’hui comme hier, les hommes en vu confient leur image à Desfossé.